RETOUR

Sécurité biologique

Pionnier dans la mise en œuvre de la nanofiltration

Depuis sa création en 1994, le LFB est un acteur innovant dans le domaine de la sécurité biologique.
En 1995, le LFB est le premier laboratoire à mettre en œuvre la nanofiltration dans ses procédés de fabrication de médicaments dérivés du plasma. La nanofiltration est une technique de filtration moléculaire reposant sur la taille, et qui a prouvé son efficacité dans l’élimination virale et la réduction du risque prion.

 

Pionnier dans la sécurisation du plasma avant fractionnement

En 1996, le LFB est également le premier industriel à mettre en œuvre la PCR (Polynuclease Chain Reaction) pour la détection du parvovirus B19 dans le plasma pour fractionnement. La PCR est une technique de détection des acides nucléiques, qui permet la détection des virus avant l’apparition des anticorps contre ces virus . La PCR est depuis utilisée sur l’ensemble du plasma reçu par le LFB pour fractionnement, et pour détecter également le VHC, VHB, VHA, VIH, en plus du parvovirus B19.

 

La sécurité biologique à l’heure de l’innovation

Dans le cadre des innovations technologiques conduites, comme avec la plateforme rPRO ou EMABling®, le LFB déploie les techniques les plus avancées de sécurisation biologique pour les médicaments recombinants.
Dans le domaine émergent des thérapies innovantes, l’entrée dans l’ère industrielle de la médecine personnalisée, avec la plateforme de production de CELLforCURE, s’accompagne d’une mise en œuvre de mesures strictes et spécifiques à ce segment des biothérapies, de manière à assurer la sécurité biologique de traitements injectés aux patients dans les heures ou jours suivant leur production.

Découvrir aussi

Comprendre la nanofiltration

0:17

Comprendre la nanofiltration

11:37

La sécurisation biologique des médicaments dérivés du plasma du Groupe LFB